Ma visite à Planète pilote

Chère Fourmi,

Hier je suis allée visiter un lieu génial. Il te plairait, forcément puisqu’il s’agit d’aviation et de pilotes ! Si tu fais la même taille que moi cela sera parfait, car il y a un endroit spécial pour les enfants.

On peut y jouer a être pilote, hôtesse de l’air, technicien, bagagiste…

credit photo musée de l’Air et de l’Espace / A. Fernandes

© Crédit photo : musée de l’Air et de l’Espace / A. Fernandes

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi, j’ai même pu me prendre pour une cosmonaute et dormir debout dans la fusée spatiale. En vrai, je ne me suis pas endormie !

credit photo musée de l’Air et de l’Espace / A. Fernandes

© Crédit photo : musée de l’Air et de l’Espace / A. Fernandes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ça, c’est dans la partie Planète pilote du musée de l’Air et de l’Espace. Alors tu connais ?

Pour tous les enfants qui lisent ce que je t’écris : allez-y !!! C’est trop bien ! En plus, il y a aussi plein d’avions, d’hélicos et de capsules bizarres de toutes les époques dans l’autre partie du musée.

Petite question pour ceux qui lisent ce post : Savez-vous comment faisaient les pilotes et les voyageurs, avant, pour respirer quand ils étaient dans le ciel ?

J’ai pensé que c’était avec des masques à gaz ?

Océane, 10 ans

Publicités

Tous à Nevers !

affp_RFA_nevers2014Oyez, oyez ! Je serai en chair en os – oui, oui, moi la fourmi ! – à l’aéroport de Nevers le 28 septembre prochain. Le Rassemblement des femmes de l’air y a lieu et, en quelque sorte et très modestement, on peut dire que j’en suis presque… Par la pensée en tout cas !

Bref, des appareils y seront exposés, des animations, des jeux, des rencontres vont s’y dérouler toute la journée. Si tu veux en savoir plus, le programme est ici.

Pour me retrouver ? Facile ! Je dédicacerai mes livres, Pilote d’avion, sur le stand des éditions de l’Arrosoir.

Au dimanche 28 !

La fourmi, présidente de l’AFFTAFA (Association des Fourmis Françaises de Terre Amies des Femmes de l’Air)

Rentrez en forme !

thomas-6Deuxième témoignage de rentrée : celui de Thomas, pilote de ligne également !

Thomas pour vous aussi, c’est la rentrée ?

Thomas : Oui bien sûr, c’est la rentrée après seulement deux semaines de vacances. Comme Christine vous l’a dit, les pilotes ne peuvent pas s’arrêter longtemps en été car c’est une période très chargée pour nous : les passagers profitent de leurs congés pour retourner voir leur famille, d’autres partent en voyage touristique. Nous sommes très demandés ! Je prendrai davantage de vacances un peu plus tard, lorsque tout le monde aura repris le travail !

Est-ce que la rentrée est un moment important dans votre métier ? Que faites-vous en revenant de vacances ?

Thomas : Avant de reprendre les vols, je me remémore toutes les actions que je dois obligatoirement connaître pour piloter un avion. Pendant les vacances, les automatismes se perdent un peu… Je dois être capable de restituer une procédure, une marche à suivre, par cœur ! Par exemple, la mise en route des moteurs se fait de mémoire (sans antisèche !). De la même manière, en cas de panne (d’un moteur, de pressurisation, ou de tout autre système de l’avion), je dois suivre une procédure très stricte qu’il faut que je me remettre en tête avant le premier décollage. Je veille aussi à être être en pleine forme pour mon retour. Si, par exemple, j’ai passé mes vacances en Amérique, je tiens compte du décalage horaire : je reviens donc de vacances quelques jours avant mon premier vol, et non la veille, pour reprendre un rythme de sommeil “normal”. Je fais aussi attention à la manière dont je me nourris. Je pratique aussi des activités sportives pour reprendre le travail dans les meilleures conditions possibles.

Est ce que vous allez faire connaissance avec de nouveaux collègues ou un nouveau chef ? 

Cette année mes chefs seront les mêmes. Quant à mes collègues de travail, ils sont tellement nombreux que je ne vole presque jamais avec les mêmes personnes. Qu’il y en ait des nouveaux ou pas, cela ne change presque rien pour moi.

Vous portez un nouvel uniforme à chaque rentrée ?

J’ai déjà quelques uniformes d’avance ! Si j’ai besoin de nouvelles chemises, chaussures, vestes ou pantalons, je peux en faire la demande une fois par an.

Quel conseil voulez-vous donner à nos jeunes lecteurs pour bien réussir leur rentrée ?

Vous allez apprendre plein de choses : réjouissez-vous et amusez-vous bien cette année !

Merci Thomas !

La fourmi du premier rang

Bon vol : c’est la rentrée !

photoAlors, ces vacances ? Vous me raconterez ? Christine, Thomas et Marc, pilotes d’avion de ligne m’ont parlé des leurs. Pas vraiment de tout repos parfois, vous allez voir… Aujourd’hui, la parole est à Christine !

Christine, vous êtes pilote d’avion de ligne (A380), pour vous aussi, c’est la rentrée ?

Christine : Pour moi, la rentrée était le 11 août. L’été est une saison où les pilotes ont du travail : il faut transporter les gens qui partent en vacances et ou qui en rentrent !

Est-ce que la rentrée est un moment important dans votre métier ? Que faites-vous en revenant de vacances ?

Christine : Je vérifie sur ma tablette s’il y a des nouvelles consignes données par le constructeur de l’avion ou la compagnie pour laquelle je travaille. Et s’il y en a, je dois bien sûr les connaître. Quand je n’ai pas volé pendant un mois, je m’entraîne à faire quelques atterrissages dans le simulateur de vol. Je vérifie comme ça que je n’ai rien oublié !

Est ce que vous allez faire connaissance avec de nouveaux collègues ou un nouveau chef ? 

Christine : Oui, il y a des petits jeunes qui arrivent ! Mais je ne les connais pas toujours dès la rentrée car nous sommes nombreux.

Vous portez un nouvel uniforme à chaque rentrée ?

Christine : Habituellement, nous commandons une fois par an des pièces d’uniforme à la carte… Sauf cette année ! Il faut faire quelques économies de temps en temps et nous patienterons donc jusqu’à l’année prochaine. Le dernier uniforme, conçu par Christian Lacroix, est très confortable et moderne !

Quel conseil voulez-vous donner à nos jeunes lecteurs pour bien réussir leur rentrée ?

Christine : Bien ranger leur chambre pour mieux accueillir les nouveaux livres. Et, bien entendu, profiter des derniers moments de détente et de grasses matinées !

Merci Christine d’avoir répondu à mes questions !

Et bien sûr, bonne rentrée à vous tous !

La fourmi, avec un beau cartable tout neuf

Vol interdit…

800px-Godefroy_flightLe 7 août 1919, le pilote Charles Godefroy réalise un vol incroyable, mais interdit…

À la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918), les pilotes ayant participé aux combats aériens sont considérés comme des héros. Voler est encore, à cette époque, presque un exploit. Ces valeureux aviateurs veulent donc, à l’occasion du défilé du 14 juillet 1919, survoler l’avenue des Champs-Élysées. Or, l’armée leur impose de défiler à pied, comme les autres soldats.

Certains ne sont vraiment pas contents, dont Charles Godefroy. Il décide de montrer à tout le monde de quoi les aviateurs sont capables et fait passer son avion sous l’arc de Triomphe, à Paris ! Tu réalises ? À 140 km/heure : à peine plus que la vitesse autorisée pour les voitures sur les autoroutes françaises.

La voûte de ce monument est haute de 29,19 m (la taille d’un grand sapin par exemple) et large de 14,62 m (la largeur d’un grand bassin de piscine municipale). Quant au biplan de Godefroy, le Nieuport XI, il fait 7,52 mètres de large d’une extrémité de l’aile à l’autre. Je ne me lance pas dans de savants calculs, mais, en résumé, ça passe tout juste !

Son avion est aujourd’hui exposé au Bourget, au musée de l’Air et de l’Espace, dans le cadre de l’exposition Les as de 14-18. Tiens, tiens, ça me fait penser à quelque chose : un anniversaire le 13 juillet, au Bourget… 100 ans !

Et surtout : bonnes vacances !

La fourmi, en fête

Un aéroport centenaire !

100-ans-LBG-450

Le 13 juillet prochain (2014), l’aéroport du Bourget fêtera ses 100 ans !

Un grand meeting aérien est organisé pour cette belle occasion. Une succession de mises en scènes (volantes) te permettront de retracer, dans le ciel, l’histoire de l’aéroport et de l’aviation : de la Première Guerre mondiale à aujourd’hui. La Patrouille de France et l’équipe de voltige de l’armé de l’Air seront de la fête !

Un beau rendez-vous pour le début des vacances, non ? Tous les informations sont ici !

Bonne fin d’année scolaire !

La fourmi du lundi

E-Fan

Il ne s’agit pas d’un fan-club, d’un gâteau aux fanes de radis ou d’une nouvelle planète mais d’un avion électrique ! Il a été dessiné par Didier Eystène, qui a effectué un premier vol de démonstration à la fin du mois d’avril dernier.

L’avion est petit : un peu plus de 6 m de long (un camping car) et 9,5 m de large. Il fonctionne grâce à des batteries qui lui permettent de rester en l’air environ une heure. Il est particulièrement silencieux. Bientôt, on ne dira plus : “Chut ! Je veux entendre les mouches voler” mais “Je veux entendre les E-Fans voler”…

Des modèles d’E-Fan vont notamment être construits pour équiper les écoles de pilotage et permettre ainsi aux futur pilotes de s’exercer.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, veuillez assister ci-dessous au vol de l’engin !

La fourmi, électrique !